J’ai passé le Pont de l’Ascension en Provence, sans savoir ce qui m’attendait

Aujourd’hui, pour changer un peu de mes articles habituels, j’ai décidé de vous parler un peu de mes vacances car j’ai vraiment passé des moments exceptionnels avec mes enfants et j’avais envie de les partager avec vous sur ce site.

En repensant à ces vacances bien méritées, je me sens l’âme d’un poète, aussi, veuillez m’excuser par avance si vous trouvez dans cet article trop d’envolées lyriques. Elles ne sont que le reflet de ce que nous avons pu vivre et ressentir pendant ces vacances sportives.

Le Jardin Alpin du col du Lautaret

Ah la Provence et les Hautes-Alpes !!! J’ai rêvé au chant mélodieux des cigales, à l’odeur entêtante de la lavande, sans oublier ses mas s’épanouissant à l’infini… en me demandant comment en revenir la tête encore sur les épaules. Aussi, en décidant de partir en vacances pour le Jardin Alpin du col du Lautaret, je pensais encore à cette image de carte postale que je m’étais faite de cet endroit. Ce ne pouvait être pour rien que, sur les brochures de publicité, on l’avait décrit comme étant le plus beau jardin botanique en Europe : Altitude 2.100 mètres et plus de 2000 variétés de fleurs, des Alpes et même du monde, réunies sur 2 hectares

En prenant la route avec mes petiots, je me suis dit « Cool, ça va les aérer !!! » tout en me promettant la détente assurée. Une petite location en gîte-refuge et le tour semblait joué, à peine nos valises posées Marine pourrait aller cueillir un joli bouquet de fleurs pour sa Maman et Quentin se défouler du voyage en allant explorer les parages. C’était sans compter sur la vue splendide qui m’a cueillie à froid à peine arrivée, le panorama sur les glaciers de la Meije en toile de fond était à couper le souffle.

Face sud de la Meije, glacier suspendu

Notre escapade tout compte fait serait peut-être moins pépère peinarde que ce que j’avais imaginé, d’un coup j’avais hâte d’emmener ma petite troupe à la découverte de toutes ces merveilles. Un week-end, même prolongé, c’est pas vraiment des vacances donc il a fallu calmer nos ardeurs. Les gens du cru sont très accueillants, ça a été facile de se faire conseiller un itinéraire pas trop difficile pour les petites jambes. Randonner tout en étant sur place quoi de plus agréable, nous avons pu profiter de la montagne dans un cadre magnifique.

Notre visite guidée du parc en lui-même comment la décrire, d’abord en sachant que les parcours sont aménagés pour que tous y trouvent leur compte. Pour ma part, ce qui m’a beaucoup plu c’est que le parc a été créé pour 3 raisons : en 1er touristique ça va de soi, mais aussi pour sensibiliser à la protection des plantes et de recherche sur la flore alpine.

Le site attire en effet non seulement de nombreux touristes, mais également des chercheurs et en particulier les botanistes.

Nous avons eu le bonheur d’assister à  l’éclosion de diversité dans toute sa splendeur, des fleurs et des plantes à perte de vue, dans un paysage aménagé de façon à intégrer des rocailles au paysage.

Bref nous sommes revenus enchantés par cette escapade hors des sentiers battus.